Oct 21, 2017 Last Updated 9:37 PM, Sep 16, 2017

La bibliothèque Couronnes à Paris : une fenêtre ouverte sur le continent africain

Publié dans Découverte

Située au cœur du 20ème arrondissement de Paris, la bibliothèque Couronnes invite depuis plusieurs décennies, amateurs et spécialistes, à la découverte de l’Afrique noire et du monde arabe, tant à travers ses ouvrages que sa discothèque. Le temps d’une visite au cœur d’un espace qui a su devenir ce lieu dédié à la culture de l’autre.

 

D’autres établissements du même genre, pourraient bien envier à la bibliothèque Couronnes son emplacement à proximité du parc de Belleville tout en verdure. Elle  est installée sur deux niveaux et couvre un espace de plus de 600 mètres carré. Le rez-de-chaussée est consacré aux adultes. Une fois l’accueil passé, vous avez le choix de vous diriger directement dans les rayons chargés de documents les uns plus intéressants que les autres sinon autant. Y sont rangés les nombreux titres d’écrivains africains et maghrébins. Ou encore vous vous accorderez bien une pause-revue, ce ne sont pas les titres qui manquent.

Avant de passer par la salle de travail où de nombreux postes informatiques sont mis à la disposition des usagers, mettons le cap à droite. Là, la discothèque, parée de milliers de disques de toute sorte, vous suggère, vous souffle des airs musicaux, de la balade au rythme les plus saccadés. Cette dernière jouxte la salle de lecture avec ces fauteuils vêtus de rouge. Une construction en forme de tour qui fait la fierté de Romain Gaillard, conservateur de la bibliothèque. Voilà un mot qui en dit long : con-ser-va-teur. J’ai moi-même eu des doutes d’abord au téléphone d’entendre une telle fraicheur dans la voix de mon interlocuteur, au moment de prendre rendez-vous pour la visite. Et avant de le rencontrer j’ai persisté à croire qu’il s’agissait d’un quinquagénaire, ce qui irait bien au titre de conservateur. Quelle a été ma surprise de rencontrer ce jeune homme débonnaire qui m’a servi de guide le temps d’une matinée.

Ne vous y trompez pas, toutes les catégories sont présentes dans cet espace : du roman policier aux livres d’histoire en passant par des livres de voyage. Voyage, n’est-ce pas ce que propose par essence la bibliothèque avec ses fonds Afrique noire et monde arabe.

Cette bibliothèque a-t-elle toujours été spécialisée depuis sa création en 1976 ? La réponse se trouve dans le passé de l’institution. Faisons un bref retour historique qui vous aidera à mieux situer dans le temps ce lieu dédié à la culture et ouvert sur le monde de l’autre.

En 1980, le conservateur d’alors avait choisi de développer un fonds arabe mais compte tenu du manque de connaissance de cette langue, ce fonds n’a pu se développer qu’en 2000. Entretemps le fonds Afrique noire, constitué en 1990 a eu moins de contrainte à s’implanter. Cette transformation s’est faite avec l’arrivée d’une population immigrée et la participation de certaines associations du quartier. Mais le résultat escompté n’était pas toujours au rendez-vous.

Sans se départir de leur idée première, les acteurs de l’époque ont adapté leurs démarches à la réalité du moment, explique Romain Gaillard : « Notre objectif  avec ce fonds était de favoriser l’accès à leur culture d’origine des populations étrangères en particulier celle venant d’Afrique. Mais très vite, on s’est rendu compte qu’elle avait surtout le besoin d’apprendre le français d’où également notre fonds auto-formation ‘Français Langue étrangère’. Par contre pour ceux qui effectuaient  des recherches sur ce continent dans les domaines sociologiques et ethnologiques cela a été une aubaine ».

La jeunesse aussi à son espace réservé à la bibliothèque Couronnes. Il se trouve au niveau II et son univers  n’est pas moins accueillant et chaleureux que la salle de lecture des adultes. Les romans et bandes dessinés sont disponibles en français et en anglais. Les plus âgés eux, sont très friands de mangas.

Dans ce lieu, les bibliothécaires mettent un point d’honneur à satisfaire tout un chacun, même s’ils n’y arrivent pas toujours. Ce fut le cas, le jour de notre visite, où Paris était sous la neige. Un usager venant du 15ème arrondissement repart boudeur tel un enfant à qui on refuse son jouet préféré. On lui  aurait assuré qu’il y trouverait son disque, mais c’était sans compter sur celui ou celle qui l’a devancé. La discothécaire est un peu déçue mais elle a fait ce qu’il fallait,  à savoir proposer à l’homme de lui réserver le disque, ce qu’il a refusé.

Thily Duong, avenante et débordante d’énergie, travaille depuis 10 ans à la bibliothèque. Elle est passée responsable de la discothèque. Elle a assisté aux changements, y a participé et quand elle en parle c’est surtout son ancienne collègue Marielle Bonnabe qui lui vient à l’esprit. « Elle avait une telle culture des livres. Il suffisait que quelqu’un mentionne un titre pour que Marielle lui dise l’auteur, l’édition et s’il était disponible… Mais à son départ on s’est rendu compte de la qualité de son travail ». Depuis Thily Duong a repris le flambeau de cette belle organisation dont a fait preuve son amie. « Aujourd’hui je ne dirais pas que je suis incollable mais je connais parfaitement la discothèque et  pour ne pas nous retrouver coincer en l’absence de l’un ou l’autre, j’ai mis en place un système qui nous permet de travailler à distance et ainsi de continuer nos recherches sur les nouveautés. Alors tout le monde est à jour, c’est le secret de l’efficacité ».

Les fonds Afrique noire et monde arabe de la bibliothèque Couronnes se constituent entre autres de plus de 5000 romans et ouvrages de littérature,  220 livres d’apprentissage ou méthodes de langue, 800 disques compacts (mbalax, soukouss, musiques traditionnelles…). Elle dispose de titres rares tels Mohammed, sceau des prophètes ou Cuisine et société en Afrique. Des livres qu’on ne trouve dans aucune autre bibliothèque parisienne.

Les plus consultés

Grand entretien avec Alain Deneault : « L'art du diagnostic » au service du commun
Rencontre avec Guillermo Pisano

Le réveil de Médiagonal

05 Mar 2017 Éditorial

Les trésors de Zarathoustra